Quelle est la différence entre une onde lumineuse augmentant en amplitude et une augmentation du nombre de photons?


Réponse 1:

Je vois les photons dans un contexte différent de celui des parcelles d'énergie électromagnétique. Comme dans la plupart des choses en science, les explications sont à l'arrière-plan parce que les scientifiques regardent les phénomènes et essaient de réfléchir à la manière dont ils se sont produits.

De mon point de vue, l'univers est composé de galaxies électroluminescentes. La lumière est la source d'énergie, pas les réactions nucléaires ou l'électromagnétisme. L'être manifeste le plus simple est la lumière ou ce que nous appelons le photon. En relation avec les centres énergétiques, il peut être considéré comme le centre ou le fondement de tous les centres énergétiques articulés. Les photons génèrent leur propre énergie unique par rapport aux vibrations générales. Par exemple, la lumière rouge est une vibration plus lente et une densité plus solide et de base que la lumière bleue qui est une vibration plus rapide d'une densité plus élevée et plus sensible. Les photons fonctionnent en relation avec la densité de lumière qui fait le travail.

Il existe un facteur interdimensionnel d'énergie lumineuse intelligente que la science dominante ne peut pas comprendre à leur densité de conscience collective particulière. Certains scientifiques commencent à le voir dans la physique quantique où la conscience fait une différence.


Réponse 2:

Ignorant le terme vague pour le moment. Les photons ne varient pas en énergie ou en fréquence de l'émission à l'absorption. Ils sont empêtrés dans leur passé car ils voyagent trop vite pour communiquer avec leur source. Leur vitesse est constante dans la référence relative de l'éther mais varie dans notre cadre perceptuel, mais pas dans le vide qui est en fait une référence relative constante, donc nous la percevons toujours comme étant la même vitesse.

Il n'y a pas non plus de rayonnement EM ni de polarisation plane. Les rayons gamma ne sont pas des photons et les micro-ondes non plus. Les rayons X sont des photons de 2e et 3e génération. Le concept d'un spectre EM continu est un mythe.

Les photons lumineux n'ont aucune variation d'amplitude. L'énergie est proportionnelle au nombre d'Energie Quanta et donc au nombre de Photons.


Réponse 3:

Ignorant le terme vague pour le moment. Les photons ne varient pas en énergie ou en fréquence de l'émission à l'absorption. Ils sont empêtrés dans leur passé car ils voyagent trop vite pour communiquer avec leur source. Leur vitesse est constante dans la référence relative de l'éther mais varie dans notre cadre perceptuel, mais pas dans le vide qui est en fait une référence relative constante, donc nous la percevons toujours comme étant la même vitesse.

Il n'y a pas non plus de rayonnement EM ni de polarisation plane. Les rayons gamma ne sont pas des photons et les micro-ondes non plus. Les rayons X sont des photons de 2e et 3e génération. Le concept d'un spectre EM continu est un mythe.

Les photons lumineux n'ont aucune variation d'amplitude. L'énergie est proportionnelle au nombre d'Energie Quanta et donc au nombre de Photons.


Réponse 4:

Ignorant le terme vague pour le moment. Les photons ne varient pas en énergie ou en fréquence de l'émission à l'absorption. Ils sont empêtrés dans leur passé car ils voyagent trop vite pour communiquer avec leur source. Leur vitesse est constante dans la référence relative de l'éther mais varie dans notre cadre perceptuel, mais pas dans le vide qui est en fait une référence relative constante, donc nous la percevons toujours comme étant la même vitesse.

Il n'y a pas non plus de rayonnement EM ni de polarisation plane. Les rayons gamma ne sont pas des photons et les micro-ondes non plus. Les rayons X sont des photons de 2e et 3e génération. Le concept d'un spectre EM continu est un mythe.

Les photons lumineux n'ont aucune variation d'amplitude. L'énergie est proportionnelle au nombre d'Energie Quanta et donc au nombre de Photons.