Quelle est la différence entre un Business Analyst, un Business Consultant et un consultant stratégique?


Réponse 1:

Cette question comporte deux parties.

La différence entre un analyste et un consultant est qu'un consultant est généralement recruté à l'extérieur d'une organisation pour donner un aperçu d'un problème spécifique et contenu. Les consultants sont généralement engagés à court terme, soit pour apporter des compétences que l'organisation ne peut justifier de développer en interne à long terme, soit pour fournir une perspective spécifique provenant de l'exposition à un large éventail d'environnements industriels sur un grand nombre de missions. Les consultants bénéficient également d'un certain degré d'objectivité car le personnel interne peut être institutionnalisé assez rapidement, ce qui peut conduire à une réflexion uniforme et à moins d'idées originales. Un analyste est un terme plus général qui s'applique à toute personne qui recueille des informations, les étudie, applique une pensée critique et fournit une analyse qui donne un nouvel aperçu d'une situation.

Les analystes commerciaux et les consultants commerciaux peuvent apporter leur contribution dans un large éventail de domaines du modèle opérationnel d'une entreprise, tandis qu'un analyste stratégique ou un consultant se spécialisera dans le processus de planification à long terme de l'entreprise.


Réponse 2:

Un Business Analyst est un rôle très spécifique: quelqu'un qui identifie les problèmes et les opportunités d'une organisation donnée, développe une compréhension approfondie et recommande (et généralement conçoit) des solutions.

Un Business Consultant est un rôle très non spécifique: toute personne qui agit en tant que consultant dans le domaine des affaires. De nos jours, la plupart des consultants commerciaux sont plus spécialisés.

Un consultant en stratégie (ou consultant en gestion) pourrait être considéré comme un exemple spécialisé de consultant en affaires. Leurs clients sont généralement de grandes entreprises avec des objectifs généraux larges et de gros problèmes (besoin d'augmenter les ventes, de mener une transformation majeure de l'entreprise, d'explorer le démarrage d'une nouvelle ligne d'activité, etc.).